15/07/2009 - Be




commentaires (0) :: Lien Permanent

9/07/2009 - h = 6.626068 10–34 j.s

La lumière illumine mais ne s'auto-réfléchie pas ;méme si elle a le plus souvent la reflexion pour metier ,voire obsession  .Elle ne peut et n'a pas le temps de s'épier ,c'est pourquoi elle cure et recure  les esprits par sa récurente tendance a renvoyer de l'humilité ,est tu une lumiére ? :



Pour les chats qui sentent quelque chose miauler en eux  ->Diagnostique gratuit<- .
commentaires (0) :: Lien Permanent

16/10/2008 - Seigneur

Les mechanismes cognitifs , cet algorithme chimique que l'evolution a pondu apres tout ces milliards d'années , garde encore tout ses mysteres , ce qui en fait une des enigmes les plus complexes que la science devra resoudre , et il faudra faire le plus attention a ne passer a coté de la moindre piste car des fois , on peut trouver la solution dans un detail insoupsonné , qui peut étre utile quand on la mentalité adéquoite ^^ ce qui suit en est un exemple :

-Comment lis ont FA RE LA , de la clé Re a la clé do , par dérriere la partition ?
SOl DO MIe

Par derriere était le "detail" ,mais il faut etre assé pervers , aucun mystére de ce coté , quelque milliers d'heureus de porno suffisent . car comme l'a dit la philosophe polonaise Alexisa texasna "N'en vien a bout que celui , qui parmi ces tendre et doux reliefs , a su rester debout "


commentaires (0) :: Lien Permanent

16/10/2008 - Remords

radio laconie , 15 mars 2009 , 14h30

flash spécial ... nous venons d'apprendre le crash du vol VL-212 dans le quel voyagait notre equaipe de basketball [The hoplits] qui etaient en vol pour disputer leur prochein match , nous vous donnerons de plus amples information des que nous en aurons , merci
.
.
.
.


rebonjour cher auditeurs , pour ce qui est du crash du vol VL 212 , nous vous rassurons , il n'y a eu aucun survivant ,
 ce qui nous permetra de reformer une nouvelle selection , qui fera oublier les mauvais resultats de celle qui vien de
rejoindre le styx , et honnorera notre ville


commentaires (0) :: Lien Permanent

16/10/2008 - Bonbon sans sucre

 

    La quiétude et le silence qui d'habitude, règnent sur cette rue, viennent d'être bouleversés par le sifflement de pneus, le rugissement d'un moteur, et le cri de désarroi d'une vieille femme, qui aurait pu être son dernier . une voiture vient de percuter un enfant. Il semblerait qu'il soit mort sur le coup , les morceaux de cerveau qu'on peut retrouver un peu partout en sont la preuve plus ou moins solides . Le sursis qu'eut la dame fut utile , permettant son témoignage qui a permis de commencer sérieusement la recherche du véhicule  .

 

 

   Elle a été retrouvée , et le chauffard identifié , Michel miller , cordonnier de métier spécialisé en strings , ou plus communément en tangs , ça doit être pour ça aussi que l'enquette trébuche , disparu le michel . L'identité de l'enfant a également était reconnue, Marie Cachot qui était âgé de six ans.  Sa seule famille , son père, Frederic , avec qui il partageait une incompatibilité sanguine , ce qui ne posait plus probléme désormais , a été bouleversé par cette nouvelle , et il l'était de plus en plus vu Le retard que prenait l'enquête,se qui a obligé les enquêteurs a chercher plus en profondeur et en détails dans la vie de Michel,  permettant de découvrir le drame qui a chamboulé sa vie : la mort de sa femme sur la table d'opération , pendant une réduction mammaire , faîtes par Fréderic Cachot, le père de la victime de l'accident , ce qui a tout mis a plat , et l'acte guidé par vengeance commence a être suppose .

 

 

    Frédéric ne se remettait pas de cette nouvelle. L'enterrement de son enfant dans le cimetière de famille s'est mal passé , a cause de gitans qui ne voulait ni partir ni arrêter la musique ,

et encore moins rendre les poignets du cercueil qu'ils ont vole pour réparer leurs marmite collective , et qui en plus , n'arrêtaient pas d'injurier sous prétexte que d'enterrer l'enfant avec ses vêtements était un gâchis et qu'il serrait plus correcte de les leurs offrir , même chose pour le bois du cercueil , et les ovaires de la fillette qu'ils considèrent comme aphrodisiaque . la décision a était solennellement prise , et une double couche de béton armé fut coulée pour éviter tout risqué d'exhumation .



    solitude et mélancolie sont de mise , la fille ayant rejoint sa mère morte quelque mois plutôt . Une pression qu'il gérait avec difficulté, et ne cessai de penser à quitter ce monde pour rejoindre sa petite famille.  Son chagrin était tel qu'il se rendait souvent a leurs tombe , car chaque au revoir ne pouvait être le dernier pour lui , il caressait le nom de sa femme pour se rappeler sa douceur , et celui de sa fille pour se rappeler sa joie , en pensant a tout les moments qu'il ont passé ensemble . Dans ces instants  intimes, il était souvent dérangé par des visites d'autres membres de la famille , et le sentiment qu'il était regardé , du fait de la proximité d'habitations qui le rendant mal a l'aise , surtout depuis qu'il remarquât de temps a autre de reflets furtifs de se qu'il a définit comme reflets de lunettes d'un enfant se cachant voyant qu'il était découvert , donc il a décidé que pour les prochains fois , il irai plus tard dans la journée .

 

 

     Se mettant, assez tardivement , devant la tombe de sa femme en fermant les yeux pour se recueillir , dans cette fin de journée grise , sous une pluie fine , et une légère brise fesant danser les arbres dans un rythme harmonieux , dans des allés et retours qu'il a synchronisé avec sa respiration pour mieux méditer , essayant de s'oublier , mais en arrivant pas à se détacher de lui même à cause, ou grâce à cette symphonie automnale. Il entendit, au moment ou le vent a commencé a souffler et à couvrir tout autre bruit , tout autre son , tout autre mélodie , il entendit ce qu'il pensait être le chien d'un revolver entrain d'être chargé .

Sans nul doute , il avait compris , cette situation qu'il n'avait nullement redouté , mais , son désarroi et sa tristesse n'ont laissé de place à aucun sentiment de détresse , car ce qu'il avait de plus cher au monde était déjà perdu. D'un regard empli de néant, il épia celui qui le mettait enjoue, et qui s'est décidé à parler, expliquant que depuis la maison surplombant le cimetière ,la maison de son ancienne maitresse,il l'attendait, le guettait durant d'interminable heures avec ses jumelles, attendant son jour de chance, le jour ou il pourra avoir sa vengeance , aujourd'hui, et qu'il n'avait écrasé la fille que pour provoquer ce moment .

 

 

    Dans un denier mouvement michel crachat par terre , et après un dernier regard , visa le se qu'il pensait se trouver au milieu de la poitrine , et fit rugir son arme jusqu'à la dernière balle , puis la jeta de tout Cœur , et reposa ses yeux sur Frederic , puis puisa dans les profondeurs de son âme , et parmi les méandres de ses pensées , et poussa un cri colossal : Que ce passe il , meuuuurs ! , puis est tombé a genoux

 

la voie de frederic , emplie du même mépris et dédain qui imprégnait son regard , revenu , dans un second soufle , une derniere joute :Qu'as Tu michel , ou sont partis tes talents de tireur ? en fumé ?

 


Non imbécile , ton cœur devrait être en mille morceaux !

 

-Visiblement pas ,  je t'invite a relever tes yeux , et regarder parmi les douces et abondantes feuilles de marie , le plus vieil arbre , oui , tout se que tu as dit , et tiré a était filmé , se qui devrait t'assurer une place entre quatre murs pendant des années , on a la préméditation en bonus voies tu . 

 

-C'est Fous , c'est impossible , je refuse de le croire !

 

-bien sur que si , j'ai failli passer a coté des reflets que tu fesait avec tes jumelles depuis ta fenêtre , mais hélas pour toi , ce ne fut pas le cas , j'ai communiqué mes suspicions a l'inspecteur arnaud , un vieil ami, qui a dépêché deux hommes pour surveiller la maison , ils t'ont identifié , mais il a demandé que rien ne se fasse , et que le bon moment soit attendu pour entrer dans la maison en votre absence et vérifier se qui pouvait se trouvait derrière la fenêtre , se qui fut appliqué , et ton revolver et jumelles ont était trouves et tes intentions comprises . on a encore attendu pour pouvoir rentrer a nouveau , et changer tes balles par d'autres en blanc , et te laisser tenter ton deuxième crime ,il n'y avait aucun risque que tu découvres ça ,  a cause de la poussière qui s'est accumulée sur l'arme , donc tu savait que tu l'avait chargé pas besoin de vérifier . avant , nous n'avions même pas de preuve de ton intention de tuer marie , mais aujourd'hui nous avons la totale , tu sera jugé pour ton forfait , fort tu te cru , comme un rat tu est fait .

 

 

 

 

 

 

 

commentaires (0) :: Lien Permanent

Qui suis-je?

Nouvelles et reflexions , blagues , ou tout se qui appele a l'inspiration .

Articles Récents

· Be
· h = 6.626068 10–34 j.s
· Seigneur
· Remords
· Bonbon sans sucre

Amis